Le slow travel est de plus en plus populaire, notamment grâce à la prise de conscience environnementale des touristes. Cette question environnementale arrive même en tête des préoccupations de 32% des jeunes. En tant que tel, il n’y a pas de bon ou mauvais moyen de pratiquer le slow travel. Cependant, certaines erreurs peuvent être commises, ce qui peut gâcher l’expérience. Voici quelques erreurs de slow travel à éviter :

  1. Ne pas faire de recherches

Lorsque vous pratiquez le slow travel, il est important de faire des recherches avant de partir. Cela signifie faire des recherches sur la destination elle-même, ainsi que sur la meilleure façon de voyager lentement dans cette destination. Par exemple, vous devez rechercher les zones où il est préférable de séjourner, afin d’être proche des attractions que vous souhaitez voir, et les zones à éviter. Vous devez également rechercher la meilleure façon de vous déplacer, que ce soit par les transports publics, à pied ou à vélo.

  1. Essayer d’en faire trop

L’un des principaux objectifs du slow travel est de découvrir une destination de manière plus authentique, ce qui signifie prendre son temps pour explorer et ne pas se précipiter pour tout voir. Il est important d’avoir un itinéraire réaliste et de prévoir du temps pour se reposer et se détendre. Si vous essayez d’en faire trop, vous vous sentirez épuisé et vous risquez de gâcher votre voyage.

  1. Ne pas être préparé aux temps morts

Lorsque vous voyagez lentement, il y a inévitablement des moments où vous n’avez rien à faire. Cela peut être frustrant si vous n’y êtes pas préparé, mais il est important de se rappeler que cela fait partie de l’expérience. Profitez de ces temps morts pour vous reposer, réfléchir à votre voyage ou simplement observer les gens.

  1. Ne pas interagir avec la population locale

Un autre élément clé du slow travel est l’interaction avec les habitants, car c’est ainsi que vous pourrez vivre une expérience plus authentique de la destination. Cependant, certains touristes peuvent être timides ou hésiter à aborder les habitants. N’oubliez pas que la plupart des gens sont généralement amicaux et prêts à aider les touristes, alors n’ayez pas peur d’engager la conversation.

  1. Être inflexible

Lorsque vous voyagez lentement, il est important d’être flexible et de suivre le courant. Cela implique d’être ouvert aux changements d’itinéraire, ainsi que d’être flexible en ce qui concerne votre hébergement et vos plans de transport. Par exemple, si vous ratez votre train ou votre bus, ne paniquez pas – cherchez simplement un autre moyen de transport ou un autre hébergement.

  1. Ne pas établir un budget adéquat

Le slow travel peut être un mode de voyage plus coûteux, car vous dépenserez probablement plus pour l’hébergement et les activités. Il est donc important d’établir un budget adéquat et de s’assurer que vous avez suffisamment d’argent pour couvrir vos frais. Une façon d’économiser de l’argent est de rechercher des réductions et des offres, comme des réductions pour les étudiants ou des forfaits.

  1. Ne pas être assuré

Lorsque vous voyagez lentement, il est encore plus important d’avoir une assurance voyage que lorsque vous voyagez rapidement. En effet, vous êtes susceptible de rester plus longtemps dans votre destination et vous risquez donc davantage d’avoir un accident ou de tomber malade. Pensez à vous faire correctement assurer avant de partir en voyage.

  1. Ne pas faire de bagages légers

Lorsque vous voyagez lentement, vous êtes susceptible de marcher beaucoup ou de faire d’autres activités physiques. Cela signifie que vous devez faire des bagages légers, car porter des sacs lourds ne fera que vous ralentir et vous fatiguer. En outre, vous pourrez facilement changer d’hébergement si nécessaire, et vous économiserez sur les frais de bagages.

  1. Ne pas être préparé au choc culturel

Si vous voyagez dans un nouveau pays ou dans une culture différente, il est important de vous préparer au choc culturel. Il peut s’agir du mal du pays, de la confusion causée par des coutumes inconnues ou du sentiment d’être dépassé par un nouvel environnement. Il est important de se rappeler que le choc culturel est normal et qu’il finira par passer.

  1. Ne pas s’amuser

Enfin, la chose la plus importante à retenir lorsque vous pratiquez le slow travel est de vous détendre et de vous amuser. Le slow travel consiste à prendre son temps pour découvrir une destination de manière plus authentique, alors ne vous mettez pas la pression pour tout faire parfaitement. Si vous faites quelques erreurs en cours de route, apprenez-en et passez à autre chose.

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.